Charles Sannat : Si tout s’effondre, vous serez Seul !4 min read

Le cas Saint-Martin : “Si tout s’effondre, vous serez seul désespérément seul !”

L’exemple de Saint Martin confirme ce que disent les “Survivalistes” qu’il faut se préparer au cas où il se passe quelque chose !  
Même en France avec la tempête de Nl 1999, certains ont eu l’électricité coupée pendant plusieurs semaines avec les stores électriques fermés (donc dans le noir aussi le jour !).
Pour survivre à des conditions inattendues, cela demande de la préparation mentale et matérielle.
Lorsqu’on construit une maison, il faut penser aux tremblements de terre, aux tornades, aux orages violents… 
Dans les maisons anciennes, il est possible de faire des lits à baldaquins très costauds (Avec des poutres de chêne) pour résister à un écroulement du plafond de la maison, avec des outils et des réserves sous le matelas pour survivre, se dégager, faire du bruit (sifflet, cloche…)… 
On ne peut pas compter sur un État avec une catastrophe de grande ampleur !
 

Pourtant, en France, c’est l’inverse (sauf à Saint-Martin où personne ou presque ne paye d’impôt, ceci expliquant aussi un peu cela, car il faut “punir” Saint-Martin), et c’est à chaque fois la même chose.
Quand j’étais jeune, j’ai travaillé, à la suite d’ailleurs d’un cyclone, dans les assurances… à Saint-Martin. 

Je me souviens de cette scène exquise où deux contrôleurs des impôts sont venus sur l’île contrôler des commerçants qui avaient été “cyclonnés” 6 mois avant. 
Autant vous dire que les contrôles n’ont pas eu lieu, et que les gendarmes ont vite ramené tout ce petit monde à l’aéroport avant que les deux pandores du fisc ne se fassent lyncher en place publique.
Mis à part les cas “particuliers”, partout on voit bien le retrait massif de l’État en situation de quasi faillite.
Les soins deviennent de plus en plus chers, l’éducation est devenue dans les faits privée – sauf si vous habitez place des Invalides dans Paris 7e –, les emplois aidés sont supprimés, les APL baissent de 5 euros, ou encore les services communaux se dégradent, et partout, les poubelles sont vidées moins souvent, les déchetteries ouvertes moins de jours chaque semaine et la liste est infinie.
Vous assistez, mes amis, non pas à l’effondrement brutal de votre pays, mais à sa déliquescence.
Ce que nous avons été capables de faire en 1999 quand il y a eu cette grande tempête, je peux vous assurer que nous serions incapables de le refaire car l’armée, EDF, les services publics comme les autoroutes ont tous dégraissé (drôle de régime) leurs effectifs de manière massive.
Si cet hiver une tempête devait dévaster notre pays, je vous assure qu’il n’y aurait sans doute plus grand monde pour vous rallumer les lumières. 


La conséquence est simple :
Si l’État ne peut pas venir vous aider, alors que pouvez-vous faire pour vous aider ? 

Que pouvez-vous faire pour vous préparer ? 
Pour anticiper ce qui pourrait arriver ? 
Vous préparer et anticiper pour vous-même et pour vos proches ?
Ne me parlez pas d’argent ! Vous avez vu les dévastations à Saint-Martin, île riche, et sur celle encore plus riche de Saint-Barthélemy ! 

Et à Cuba ? 
Chez Fidel, dans ce pays d’arriérés (c’est ironique à notre égard évidemment puisque nous donnons des leçons à tout le monde y compris à Trump), avez-vous vu un chaos semblable ? 
Avez-vous entendu parler de morts à Cuba ? … 
Normal, les Cubains sont les meilleurs en prévention des ouragans. 
Comme ils n’ont pas d’argent, ils préfèrent prévenir que guérir, ce qui est d’une grande intelligence bien entendu et du bon gros vieux bon sens (le BGVBS de mon papi).
La réalité c’est que sur certains sujets, Castro c’est mieux que Macron… 

Surprenant vu comme ça non ? (Pas sur tout, évidemment, sinon on va encore me traiter de rouge crypto-marxiste.)

Tout cela pour vous dire que si je fais le parallèle entre la tempête de 1999 qui nous avait frappés et notre incurie de 2017, c’est parce que le dernier gros cyclone qui avait ravagé Saint-Martin a eu lieu justement… en 1999 : je le sais, j’y étais ! 
Et cette année, j’eu l’ineffable idée de revenir passer les fêtes de Noël en Métropole en famille… ce qui me valut de contempler ma belle Twingo écrasée sous une cheminée d’immeuble au petit matin !

N’oubliez pas, quand les lumières s’éteindront, vous serez seul, et si l’État vient à votre secours, ce sera trop peu, trop tard. 
Cette nouvelle règle, taboue pourtant, vous devez l’intégrer.
Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. 

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes !” (JFK) 

 

http://lvdnena.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_in_line/2017/09/05/node_213303/31885888/public/2017/09/05/B9713076680Z.1_20170905145701_000%2BGL09NKNR2.1-0.jpg?itok=4GuJOtfy

Powered by WPeMatico